www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
du comité d'eure et loir d'athlétisme
Actualités
Stade Jacques COUVRET : pourquoi?
Commentez cette actualité
24 Janvier 2013 - Bernard GERMOND
Stade Jacques COUVRET : pourquoi?

Je vous avais annoncé, il y a quelques jours que le stade des Grands Prés serait rebaptisé stade Jacques COUVRET, dimanche prochain à l'occasion des championnats régionaux de cross-country.

Pour en savoir plus sur la carrière de Jacques COUVRET, vous pouvez prendre connaissance du communiqué du comité directeur de la section locale du VS Chartres.

Le stade des Grands-Prés devient stade Jacques-Couvret

La reconnaissance d’un engagement durable

Chartres a choisi de profiter des championnats régionaux de cross-country pour baptiser son stade des Grands-Prés, du nom d’un de ses bénévoles les plus inlassables et éclectiques : Jacques Couvret. Décédé en 2003 à 84 ans, cet infatigable professeur d’EPS au lycée Marceau de Chartres (de 42 quand on disait prof de gym à 79) était chez lui aux Grands-Prés. Sur la cendrée de l’athlétisme comme sur la pelouse avec les footballeurs.

Car Jacques Couvret n’évoluait pas dans un seul couloir. Formé au Bataillon de Joinville où il devait se lier d’amitié avec Robert Bobin futur président de la fédération française d’athlétisme, Jacques Couvret champion de France Ufolep sur 300m et 1000m fut aussi footballeur,puis arbitre et enfin président du District d’Eure-et-Loir de 80 à 86. Qu’on ne s’étonne pas –déjà- d’une telle polyvalence. Dès 8 ans, chez lui, à Bonneval, il s’était initié à la gymnastique. Quatre ans plus tard, il avait ajouté (pour un bail de 20 ans, via les Cheminots) le football à son entraînement. Et la natation dès 1932. Ce n’est qu’en 36, d’abord à Bonneval, puis au VS Chartres (de 1940 à 1961) qu’il s’était fiancé avec la course à pied.

Une longue passion qui le vit, les pointes rangées, apporter toutes ses connaissances à l’encadrement du premier sport olympique : entraîneur pour plusieurs générations d’athlètes –dont quelques champions-, juge, starter et surtout chronométreur. Tout athlète dans la région a gardé le souvenir de cet homme souvent cravaté, un chrono à la main… « On avait l’impression qu’il couchait avec » dit de lui en souriant un officiel du comité d’Eure-et-Loir qui fut son élève.

Il était entré au comité directeur de son club dès 1945, à la ligue (d’abord d’Anjou puis du Centre) en 49. L’hiver 84-85, il accompagnait encore les coureurs du VSC aux départementaux de cross à Saint-Lubin-des-Joncherêts où il fut pris d’un malaise resté dans les mémoires des présents qui avaient courageusement affronté le froid et la neige. Longtemps vice-président du comité d’Eure-et-Loir dans l’ombre de Jean Gallet (avec qui il n’était pas toujours d’accord) il a affiché la même disponibilité pour le football : arbitre de 1947 à 1967, membre du comité directeur de la ligue du Centre depuis 1955 président du District d’Eure-et-Loir pendant six ans. Mais des années plus tard, son jugement était encore apprécié à la commission de discipline, sous l’ère d’un de ses successeurs, Claude Berthier.

Sans être exhaustif, il faut mentionner qu’il joua au rugby et au basket dans les années 40 et participa à la création du comité départemental de volley ball en 1947, à l’installation d’un office municipal de la Jeunesse en 54 et qu’il se pencha sur le berceau du comité olympique avec l’Islérien François Quiniou. S’il était lucéen (où il eut trois enfants avec Jacqueline, 90 ans), sa vie sportive fut chartraine et c’est justice que le stade des Grands-Prés soit désormais le sien !

Il avait toujours voulu faire de Chartres un grand club. D’autres dirigeants eurent, pour les mêmes desseins, des plans différents. C’est aujourd’hui la carte de l’union qui est jouée, à l’aune des intercommunalités dans la vie politique. Le VSC s’est fondu dans l’Aclam qui regroupe Chartres, Lucé, l’ASPTT et Mainvilliers. Mais c’est en n’oubliant jamais d’où l’on vient qu’on peut comprendre où l’on va. Le nom de Jacques-Couvret associé à celui des Grands-Prés est une pierre sur laquelle on pourra construire du solide !

EN BREF

66-98 : grandes dates. Les derniers championnats régionaux organisés aux Grands-Prés remontent à 1989 ! Les dernières compétitions de ce niveau disputées à Chartres avaient préféré le site de l’hippodrome et du stade Jean-Gallet –théâtre des championnats de France en 1998- et notamment la dernière édition, en 2007 ! Mais dans le cadre de l’ancien étang des Grands-Prés les championnats de France étaient venus en 66.

 

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
17/12 >
17/12 >
16/12 >
15/12 >  (2)
14/12 >
12/12 >
11/12 >
09/12 >
09/12 >
07/12 >
06/12 >
06/12 >
05/12 >
05/12 >
04/12 >
03/12 >
02/12 >
01/12 >
01/12 >
30/11 >
Régionaux cross 2019
Bientôt, un site dédié à l'événement qui se déroulera à Chartres (Grands-Près), le dimanche 27 janvier 2019.
Partenaires
  






 


Records 2018
Records établis, égalés ou battus en 2018, en cliquant ici.

Records établis, égalés ou battus en 2017 en cliquant ici.
CHS - Challenge L'EchoRun
L'Echo Républicain organise un challenge sur l'ensemble des courses hors-stade de la saison 2018-19 figurant au calendrier départemental avec des classements hommes et femmes. Attention, le règlement a quelque peu changé. 

Prochaine épreuve  : 29 décembre - Foulées bonnevalaises (6,7km) à Bonneval.

Le classement (H et F) après les courses des kangourous à Maintenon.



Les Espaces
Prochains rendez-vous dans le 28


Samedi 29 décembre 
Foulées bonnevalaises à Bonneval. Les infos.

Dimanche 13 janvier
Championnats départementaux de cross-country à Fontenay-sur-Eure.

Samedi 19 janvier
Animation Ea et Po à Bonneval.

Samedi 26 janvier
Animation Ea et Po à Maintenon.

Dimanche 27 janvier
Championnats régionaux de cross-country à Chartres (Grands-Près).

Samedi 2 février 
Urban tour à Gallardon.

Samedi 2 février
Kid cross Ea et Po à Luisant.

Samedi 16 février
Kid cross Ea et Po à Jouy.

Samedi 2 mars
Assemblée générale du comité départemental à Epernon.